ACBBAviron
  • Glossaire
  • Réglages
  • Rangement

Recommandations pour la préservation du matériel

Les bons gestes pour éviter l'usure rapide du matériel

  • Les seuls endroits sur un bateau où il est possible de poser le pied sont la planchette et, pour les yolettes, l'espace devant le barreur. Marcher sur un croisillon, une traverse ou le fond de la coque est rigoureusement interdit.
  • Porter une yolette par les préceintes uniquement, en la soulevant verticalement. Ne jamais tirer latéralement, sinon les flancs de la coque s'écartent, au risque d’endommager la structure, les genoux, les traverses.
  • Ne jamais dévisser complètement un écrou/papillon/tonnelet au risque de le perdre (crémaillères, rails, dames de nage).
  • Pour régler la barre de pieds, le déplacement sur les crémaillères doit se faire délicatement, avec les mains (pas avec les pieds !), en maintenant toujours la barre de pieds perpendiculaire aux crémaillères. C'est en forçant ou en déplaçant la barre de pieds de travers que les crémaillères se dévissent ou que les pièces de la planche de pieds se désolidarisent.
  • Toujours bloquer les freins des racks mobiles quand ils sont dehors.

L'entretien et le rangement au retour

  • Bien nettoyer les rails au retour (brosse à dent et éponge ou scotch brite)
  • Pour les bateaux avec bouchons et trappes d'accès aux caissons, toujours fermer tous les bouchons avant la mise à l'eau et les ouvrir au retour pour évacuer l'humidité.
  • Fermer systématiquement toutes les dames de nage au retour.
  • Remettre les balles de tennis de protection au retour (sauf sur les bateaux près du sol).
  • Ranger les gilets de sauvetage sur le support mobile pour qu'ils sèchent et ne pas laisser traîner les sangles à terre.
  • Rangement correct des pelles dans les râteliers : toutes dans le même sens : dos convexe vers soi pour que l'étiquette soit visible et que l'extrémité de la palette soit protégée des chocs.

Réparations :

  • Remplissage du cahier de sorties : dans la case "Observations" écrivez lisiblement et soyez le plus précis possible pour caractériser le défaut observé. Il est important de localiser l'endroit où la réparation doit être faite. Indiquez la position du rameur, le côté du bateau, le n° de la pelle, etc. Utilisez le vocabulaire technique (voir Glossaire).
  • La caisse "Matériel à réparer" : quand la réparation concerne un élément démonté du bateau, remplissez d'abord la case "Observations" du cahier de sorties puis déposez la pièce dans cette caisse en ayant pris soin de l'identifier à l'aide de post-it : nom du bateau, localisation précise sur le bateau.
  • La liste connue des problèmes non réparés est affichée en permanence sur le comptoir du cahier de sorties.
  • Le Règlement intérieur du club, dans son chapitre 3.7 "état du bateau", demande à tous les rameurs d'effectuer eux-mêmes les menues réparations (écrous, papillons, rondelles manquants ou défectueux).
  • Sellette : un réglage correct de l'espacement entre les deux rails suffit souvent à corriger une sellette qui accroche (placer une rondelle large sous chaque papillon pour éviter d'endommager le support en bois).
  • De même, pour éviter qu'une crémaillère ne bouge, il suffit souvent de resserrer ses vis de fixation (hors cas plus sérieux de vis rouillées ou tournant dans le vide).