ACBBAviron

Championnats d’Europe d’aviron indoor d’Amsterdam – 9 décembre 2017

Championnat d'Europe indoor 2017

Après avoir affronté les caprices d’une météo hivernale, déjoué les bouchons, et évité de justesse un tracteur lancé à tombeau ouvert sur la petite camionnette du club, c’est sains et saufs que les cinq représentants du groupe handi-aviron de l’ACBB sont arrivés Vendredi soir à Amsterdam : Stéphane TARDIEU, Christophe LAVIGNE, Alexandre DUTHOIT, Thomas PUPIN et Virginie PICARD, accompagnés de leur coach Alexandre BRIDEL.

Le lendemain matin, direction le Sporthallen Zuid Stadium. Alexandre donne les dernières consignes de course. Ambitieux le coach ! Mais mieux vaut viser vers le haut que vers le bas. D’autant qu’en face la concurrence est rude. Le gabarit des rameurs et rameuses, handis et valides, est juste impressionnant, loin du gabarit latin standard : grands, athlétiques, bodybuildés pour la plupart.

A l’échauffement, l’impression se confirme : on est au pays des géants !

En rentrant dans l’arène, on se rend compte de l’on ne ramera pas ensemble, mais répartis un peu partout dans cette salle immense et glacée. Cela ne va pas faciliter les déplacements d’Alexandre qui va être obligé de courir de l’un à l’autre pendant la course.

Prise de possession de nos ergomètres. Inévitables discussions avec les arbitres de la FISA quant au positionnement des sangles et du siège, histoire de rajouter un peu de piment à la course, puis GO ! ROW !

Le premier 1000m se passe bien pour tout le monde, on tient la cadence définie par Alexandre. Les choses se compliquent après… Aux 2/3 de la course, tout brûle, la gorge, les poumons, les muscles, on se demande comment tenir. Il faut passer ce cap psychologique, ne pas lâcher. Tout est dans la tête. On doit alors faire croire à la machine qu’elle a gagné, on lui cède quelques secondes aux 500 (tant pis pour la consigne du coach), on s’accroche, encore 500m… On passe en mode robot, plus rien ne compte que l’écran du rameur, on fait abstraction de la distance avec les adversaires, on se concentre sur ses sensations. Combat contre soi-même.

On entend que les premiers ont franchi la ligne. Dur psychologiquement. Se recentrer, relancer, encore et encore. Plus que 100m, puis c’est la délivrance.

Stéphane arrive 4ème de sa course, suivi de Christophe puis d’Alexandre en 7e position.

Thomas est 11e, Virginie 2e ce qui lui permet de monter sur le podium en compagnie de Sylvia PILLE, 3e aux derniers mondiaux de Sarasota en PR1.

Une très belle aventure humaine qui n’aurait pas été possible sans les efforts conjugués du club et du coach. Merci l’ACBB ! Merci l’aviron !

VP