ACBBAviron

Retour sur les championnats de France Bateaux longs 2015 à Mantes la Jolie - II

Comme promis et beaucoup attendu, voici le témoignage d'une des huit reines du deuxième bateau champion de France 2015. Lucie Giraud sera la voix des huit drôles de dames et du barreur de choc qui a lui aussi une grande place dans toute cette histoire. Elle décrit tout d'abord sa crainte de participer aux championnats de France dans cette embarcation qui n'est pas des plus faciles. Cependant, lorsqu'elle et toutes ses coéquipières se sont rendues sur le bassin de Mantes la Jolie, ses doutes se dissipèrent pour laisser place à l'irrésistible envie de « marquer l'histoire du huit féminin de l'ACBB de la meilleure façon qu'il soit. »

Plusieurs phénomènes ont donc pris le dessus : l'envie de se donner, pour les autres, avec une confiance partagée et surtout le plaisir de ramer ensemble avec pour seul but : GAGNER. Les deux premières courses (série et demi-finale) ont été gagnées mais avec certaines difficultés qui relèvent de la technique… Lors de la finale, tout ceci fut rattrapé.

« Cette dernière course a été plus que parfaite, chaque coup de pelle fut des plus démentiel. Centimètre par centimètre nous avons mené notre bateau roi dans des dimensions intergalactiques de plaisir. La rage et l'envie ont fusionné pour qu'on se hisse sur la plus haute marche du podium.»

Cédric Toublan, le coach, a répété durant toute la préparation des championnats qu' « en gagnant, ce bateau ne sera que le premier d'une longue histoire du huit sénior femme de l'ACBB ». Toutes les filles se sont mises d'accord sur le fait que ces paroles les ont transcendées pour donner le meilleur de chacune d'elles. Lucie trouve néanmoins une fausse note dans ce week end, et pas des moindre… « C'était bien trop court ». Il est vrai qu'en nous réveillant le lundi matin, nous nous sommes toutes demandées si nous n'avions pas rêvé ce dimanche 7 juin 2015.